Déjà 35 villes et communes demandent au gouvernement wallon d’instaurer la consigne

Communes wallonnes alliance consigne

35 villes et communes wallonnes ont rallié l’Alliance pour la Consigne, la plate-forme qui réunit plus de 1.100 associations, entreprises et communes qui demandent l’instauration de la consigne sur les bouteilles en plastique et les canettes en Belgique.

Actuellement, seulement les bouteilles en verre (bière, eau, vin) sont consignées en Belgique. Ce système fonctionne d’ailleurs très bien. Les plus de 1.120 partenaires de l’Alliance pour la Consigne ont une seule demande aux gouvernements régionaux belges: “Élargissez rapidement la consigne aux bouteilles en plastique et aux canettes”.

Les villes et communes Awans, Baelen, Boussu, Beauraing, Bertogne, Bon Villers, Comines-Warneton, Colfontaine, Ciney, Couvin, Dinant, Dison, Dour, Floreffe, Enghien, Gesves, Hastière, Jalhay, Leuze-en-Hainaut, Manhay, Martelange, Mons, Neufchâteau, Olne, Onhaye, Profondeville, Plombières, Saint-Hubert, Soignies, Soumagne,Thimister, Trois-Ponts, Vresse-sur-Semois, Waimes et Yvoir ont toutes rejoint cet appel et ont toutes rallié l’Alliance pour la Consigne. Souvent, les motions en conseil communal ont été votées à l’unanimité.

L’Alliance pour la Consigne / Statiegeldalliantie a été créée fin 2017. Elle a déjà eu du succès avec une grande campagne pour la consigne aux Pays-Bas. Le gouvernement hollandais a répondu favorablement à cette demande avec deux nouvelles lois. En avril 2020, le gouvernement de Mark Rutte (VVD) a décidé que la consigne sera d’application sur les petites bouteilles en plastique dès le premier juillet (dans 7 semaines déjà). En février dernier, il a décidé que la consigne sur les canettes démarrera fin de l’année prochaine. Forte de ces victoires, l’Alliance pour la Consigne avance au sud de la Belgique. En Flandre, deux communes sur trois sont d’ailleurs déjà membres de l’alliance. A Bruxelles, les communes de Jette, Saint-Gilles et Koekelberg l’ont rejointe.

Le fléau des canettes et bouteilles en plastique dans la nature dérange tout le monde. La facture des déchets sauvages et dépôts clandestins est élevée: 84 millions d’euros chaque année en Région Wallonne – argent provenant des contribuables. Des décennies de sensibilisations, de campagnes d’affichage, et d’amendes n’apportent pas le résultat souhaité. Au contraire, le nombre de déchets sauvages croît chaque année, comme les derniers chiffres flamands le confirment.

L’Allemagne et 7 autres pays européens connaissent la consigne sur canettes et bouteilles en plastique depuis longtemps. Depuis 2016, huit pays européens ont décidé d’introduire ou d’élargir un système de consigne. La consigne réduit la présence de canettes et de bouteilles dans la nature de 70 – 90 %, a conclu l’étude de CE Delft commanditée par le gouvernement néerlandais, et parfaitement transposable à la situation belge. Autrement dit, s’il y a 10 canettes aujourd’hui, avec la consigne il en reste  à peine moins que deux.

L’accord de gouvernement bruxellois (PS-Ecolo-DéFI-Groen-Open VLD-sp.a) promet l’introduction d’un système de consigne (page 105 du texte). L’accord de coalition wallon (PS-MR-Ecolo) parle d’un système de consigne ou d’un système de prime au retour (p. 29 de la Déclaration de politique régionale). A noter qu’aucune commune plaide pour un système de prime au retour, mais tous sont en faveur d’un vrai système de consigne.

Ces dernières semaines, le climatologue et professeur Jean Pascal van Ypersele, ainsi que le porte-parole de Test-Achats Jean-Philippe Ducart, ont insisté auprès du gouvernement wallon pour qu’il légifère rapidement en vue d’organiser la consigne sur les canettes et bouteilles en plastique. Le quotidien néerlandophone Het Belang van Limburg a publié les résultats d’un sondage auprès de plus de 6.000 lecteurs. 88% sont  favorable à la consigne sur les canettes et les bouteilles. Mardi 11 mai, la citoyenne dinantaise Régine Florent parle au Parlement wallon au sujet de la consigne. Elle a obtenu l’audition grâce à une pétition.

“Fin 2017, nous avons commencé avec 21 partenaires, dont une seule commune hollandaise, la commune de Weert. Aujourd’hui, 98% des communes hollandaises sont dans l’Alliance pour la Consigne, et le gouvernement des Pays-Bas a introduit la consigne sur les bouteilles en plastique et les canettes. Nous voyons ce même effet de boule de neige chez les communes wallonnes, et cela nous réjouit. Cela donne l’espoir qu’avec la consigne, nous aurons bientôt un environnement beaucoup plus propre en Belgique”, souligne l’Alliance.

Fort du soutien de la majorité des Belges et de ces dizaines de communes wallonnes, l’Alliance pour la Consigne demande au gouvernement wallon, et plus précisément à la ministre de l’environnement Celine Tellier (Ecolo), de rapidement introduire un décret au Parlement Wallon afin d’instaurer la consigne sur les bouteilles en plastique et les canettes dans les plus brefs délais.