Plus de la moitié des communes belges, dont 101 wallonnes, réclament la consigne sur les canettes 

  • par
Gemeenten vragen om statiegeld op plastic flessen en blikjes in België

101 villes et communes wallonnes, ainsi que 203 communes flamandes et 3 communes bruxelloises demandent au gouvernements régionaux de décider rapidement l’instauration de la consigne sur les bouteilles en plastique et les canettes en Belgique.

Pour faire entendre leurs voix, ces communes ont rallié l’Alliance pour la Consigne. Les motions dans les conseils communaux étaient souvent adoptées à l’unanimité. Le mouvement s’amplifie rapidement: Il y avait 6 communes wallonnes au début de cette année, maintenant il y en a déjà 101 (voir la carte ici ou en bas) et cela continue. Avec les 203 communes flamandes et les 3 communes bruxelloises, le total de 307 communes représentent 53% des 581 communes belges.

“L’appel au gouvernements régionaux d’avancer rapidement sur la question de la consigne émane de tous les niveaux de la société belge. Au-delà des 101 villes et communes wallonnes, nous sommes rejoints par de nombreuses organisations telles que Test-Achats, Inter-Environnement Wallonie et l’association agricole Fugea. En Flandre, 203 villes et communes plaident déjà pour la consigne. Chaque semaine, de nouvelles communes adhèrent à notre mouvement”, signale l’Alliance pour la Consigne à l’occasion du franchissement de ces barres symboliques.

A ce stade, les plus grandes entités wallonnes dans l’alliance sont Mons, Colfontaine, Boussu, Comines-Warneton, Soumagne, Dour et Ciney. Des communes avec des coalitions de toutes les couleurs politiques adhèrent au projet, quels que soient les bourgmestres, PS, MR, Ecolo, CDH ou listes mixtes.

L’Union des Villes appelle la Ministre de l’Environnement à envisager une consigne sur les canettes dans son avis circonstancié du 25 juin 2021.

Des appels à tous les niveaux

L’intérêt pour la consigne en Belgique grandit fortement Une Carte Blanche publiée dans Le Soir plaidant pour l’instauration de la consigne était signée par de nombreuses organisations environnementalistes et agricoles: WWF-Belgique, la Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux, Nature et Progrès, la Fédération Wallonne de l’Agriculture, la Fédération des Jeunes Agriculteurs, Natagora, Fugea, Mouvement d’action Paysanne, l’Union des Agricultrices Wallonnes, Test Achats et Inter-Environnement Wallonie.

La citoyenne dinantaise Régine Florent a recueilli les signatures nécessaires pour en discuter avec la commission du Parlement wallon début mai. “Les responsables politiques continuent à parler de l’importance de l’expérience-pilote “prime retour” alors que nous savons pertinemment bien que cette expérience n’est en rien comparable au vrai système de consigne.Il aurait été bien plus simple et utile d’aller voir en Hollande ou en Allemagne comment la consigne fonctionne”, disait-elle à cette occasion.

Début mai, des agriculteurs de la Fugea ont également mené une action devant le parlement. Ils veulent la consigne sur les canettes pour protéger leurs vaches de l’ingestion de petits morceaux de canettes déchiquetées par les moissonneuses.

Huit pays européens pratiquent la consigne depuis longtemps, et 8 autres l’ont instaurée ou élargie au cours des quatre dernières années. Le démarrage au 1er juillet de la consigne sur les petites bouteilles aux Pays-Bas ravive également le débat en Belgique. Le professeur Jean-Pascal van Ypersele, climatologue reconnu mondialement, a lancé un appel aux ministres belges pour qu’ils instaurent- rapidement – la consigne.

L’Alliance pour la Consigne conclut: “Le gouvernement wallon a prévu la possibilité de la consigne dans son accord de gouvernement il y a deux ans. Nous espérons que le gouvernement wallon répondra rapidement favorablement à notre appel et lancera sans tarder le processus pour inscrire la consigne dans la législation”.

Le même appel est également adressé aux gouvernements flamand et bruxellois.

“Nos rues seront plus propres, nos campagnes seront plus propres, le bétail courra moins de risques, et nous économiserons en coûts de ramassage. La consigne sur bouteilles et canettes, Yes We Can!”, dit l’Alliance pour la Consigne.

Contact presse

Tom Zoete, porte-parole de l’Alliance pour la Consigne

tom.zoete@recyclingnetwerk.org

+32 497 04 27 96

 

Web: alliance-consigne.org

Twitter: @allez_consigne

 

La carte des communes qui ont déjà rallié l’Alliance pour la Consigne: https://www.google.com/maps/d/u/2/embed?mid=1VzTzAMXfoBYQeT-kiyEpM_LJCbp816of

 

Au total, l’Alliance pour la Consigne compte plus de 1.200 membres en Belgique et aux Pays-Bas, où elle porte le nom de Statiegeldalliantie.